Archives de Tag: Prof de Yoga

Comment choisir son cours de yoga ?

Par défaut

La rentrée approche et peut-être as-tu envie de découvrir/approfondir la pratique du yoga. Mais comment choisir son cours, parmi une offre prolifique ?
Je te présente ici les critères que j’utilise personnellement pour choisir mon cours, lorsque je décide d’être élève pour nourrir ma pratique.
Note importante : ils ne sont pas présentés par ordre d’importance !

Le côté pratique
Alors bien sûr, il y a l’aspect pratiquo-pratique du cours : est-il à côté de chez moi/de mon lieu de travail ? Est-ce que l’horaire me convient ? Est-ce que le tarif est conforme à mes possibilités ? Bon, ça paraît évident donc on ne va pas s’appesantir là-dessus.

Le type de yoga
Cette question s’adresse surtout à deux types d’élèves : ceux qui ont des besoins spécifiques, et ceux qui ont déjà un peu pratiqué et souhaitent approfondir un style de yoga en particulier.
 – J’ai des besoins spécifiques
Du fait d’une limitation physique plus ou moins importante (maux de dos, d’épaule, maladie chronique, arthrose ou autre), les cours de yoga « traditionnels » peuvent ne pas être accessibles. Bonne nouvelle ! Il existe des cours de yoga adapté, très doux et en petits groupes, qui utilisent des accessoires pour faciliter la pratique : tapis très épais, ballons de gym, espaliers, coussins… Il existe également des cours de yoga sur chaise, accessibles à tous les âges de la vie !

J’ai envie de pratiquer un style précis
Hatha, Ashtanga, Vinyasa, Mysore style, Kundalini, Yin, Sivananda… Oui oui, il existe mille et une écoles de yoga ! Mais gardes à l’esprit que tout cela reste… du yoga : le travail postural sera peut-être un peu différent, mais la philosophie sera la même. Disons que la destination peut être atteinte en prenant plusieurs chemins 😉
À noter : pour ma part, en tant qu’enseignante, je ne suis pas fidèle à un style, étant formée à plusieurs… J’aime plutôt varier les plaisirs en fonction de l’énergie du moment, justement pour expérimenter le corps de plusieurs manières. Cette approche peut séduire un pratiquant en recherche d’éclectisme, mais peut aussi rebuter le yogi « fan » d’une école bien précise ! N’hésite pas à te renseigner auprès de l’enseignant.

Le prof
Pour moi, c’est je crois le point le plus important… Qui est l’enseignant ? Quelle est son énergie ? Comment je me sens en sa présence ? Sa voix est-elle agréable pendant la relaxation ? Que vibre-t-il/elle lorsqu’il/elle enseigne ?
Pour cela, le mieux est encore d’essayer une séance… et de se faire un avis.
Personnellement, je suis très attentive à ce qu’il « vive » le yoga, lors de la séance mais aussi en-dehors du tapis. Est-ce qu’il incarne ce qu’il enseigne ? Depuis combien de temps pratique-t-il, est-ce que le yoga fait partie intégrante de sa vie, de sa philosophie d’être ? Est-ce que cet enseignant continue de se former, de pratiquer, de participer à des stages/conférences/ateliers/cours en tant qu’élève ? Tu as le droit de poser des questions !
Et parfois, il n’est même pas utile de poser ces questions : on le sait intuitivement. Parfois même avant de l’avoir rencontré, simplement en regardant sa plaquette/son site internet/sa page Facebook !
Alors, voici ma méthode : je me renseigne sur le prof. Je regarde ses supports de communication s’il en a, je vois si sa présentation « me parle ». Si c’est le cas, j’essaie l’un de ses cours, et j’avise ensuite si je souhaite poursuivre ou non avec lui.

Le nombre d’élèves
Il y a des cours à 10, 15, 25, 60 élèves… Et c’est important de le savoir, car cela peut changer la pratique !
Pour les yogis aguerris, un grand groupe ne pose pas vraiment de souci : si tu es autonome, que tu connais ton corps et es à l’aise avec les notions d’alignements demandés dans la plupart des asanas (postures), tu n’as peut-être pas besoin de l’attention assidue de ton enseignant. L’énergie d’un groupe important peut être très belle, lorsque l’on se sent porté par toutes ces personnes autour de nous qui pratiquent à nos côtés !
En revanche, si tu débutes ou si tu souhaites avoir une attention plus rapprochée, mieux vaut privilégier un petit groupe : l’enseignant garde un œil sur tout le monde et peut aisément venir apporter quelques petites améliorations posturales.
Personnellement, j’aime quand l’enseignant appelle ses élèves par leur prénom !
Il existe également les cours particuliers : plus onéreux c’est vrai, mais cela peut être très chouette si
– ton emploi du temps ne te permet pas de participer à une séance hebdomadaire,
– tu as un besoin spécifique (limitation physique, envie de débuter en étant très encadré etc…)
– tu as envie d’approfondir un point en particulier, d’aller plus loin sur un aspect précis de ta pratique.
Ces cours sont évidemment sur mesure, avec une relation très personnelle à l’enseignant.

Voilà, j’espère que cet article pourra t’aider dans ton choix et je te souhaite une très belle pratique !

 

Mais au fait, Palmo Shanti, « elle » fait quoi ?

Par défaut

Si on en croit le site internet de Palmo Shanti, je ne propose que deux cours par semaine. Vous êtes plusieurs à m’avoir demandé si j’intervenais ailleurs, si je faisais autre chose à côté…
J’ai décidé de répondre aux curieux 😉

Alors effectivement, les deux cours sur le site ne sont que la partie immergée de l’iceberg.
Je n’ai pas de travail complémentaire à côté : j’enseigne le yoga à temps plein !
En fonction des semaines, on peut me trouver :
– dans plusieurs entreprises
– auprès de seniors dynamiques chez une kinésithérapeute
– dans une résidence service pour personnes seniors
– dans une crèche avec des p’tits bouts
– auprès d’adolescents en difficulté
– auprès de personnes cérébro-lésées
– dans des cours particuliers
– intervenant ponctuellement pour un évènement dans une entreprise ou une institution
-…

Vous le constaterez, les profils des yogis avec lesquels je pratique sont très variés, et c’est exactement ce que je souhaitais ! Je n’ai jamais aimé la routine : chaque cours ou presque est différent, il n’y pas ou très peu de répétition au fil de la semaine. Il est évident qu’on n’enseigne pas de la même manière à un p’tit loup de 2 ans qu’à un papi de 94 😉 J’aime infiniment cette richesse !
Alors bien sûr, cela a ses petits inconvénients : cela requiert un temps de préparation assez long pour chaque séance, beaucoup de recherches et surtout une capacité d’adaptation de folie… Il m’arrive fréquemment d’avoir préparé une séance qui ne « colle » pas aux possibilités des élèves dans le moment présent. Il faut alors trouver des propositions nouvelles, des adaptations inattendues et tirées du chapeau : oh oui, c’est une vraie gymnastique pour mon cerveau aussi 😉
Au bout du compte, j’ai l’impression de m’enrichir à chaque cours, de développer une grande créativité, et j’apprends tellement au contact de toutes ces personnes !
Voilà, maintenant vous savez 🙂